Été 2016: bilan et perspectives

danemark-autostop-camping-sauvage

A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai quitté Brême depuis presque deux mois, et je suis chez mes parents depuis plusieurs semaines. Entre temps, il y a eu des vacances mouvementées au Danemark, un job de deux semaines en tant que prof de français en camp de vacances, de nombreux après-midis dans le jardin et soirées avec les copains, ainsi que quelques jours en Normandie. J’ai hâte de vous parler du Danemark bientôt ! Mais d’abord, je profite de ma réapparition sur le blog pour faire un peu le point. Lire la suite

Publicités

L’allemand et moi

langue-allemande-progressionCe ne sera pas un article sur l’Allemand – grand, blond, buveur de bière – et moi, mais bien un article sur mon rapport à la langue allemande. Parfois dénigrée, souvent moquée (cf. l’image ci-contre), toujours considérée comme une langue difficile, l’allemand me tient pourtant à coeur. Déjà, je ne l’ai jamais trouvée moche ! Ce n’est pas une langue latine, elle est moins douce à l’oreille certes, mais elle n’est pas si agressive que le laissent croire les films américains sur la Seconde Guerre mondiale. Demandez à un Allemand ou germaniste de dire « Leidenschaft », vous verrez bien !

C’est la première langue étrangère que j’ai apprise, en sixième. Je ne sais plus trop si c’était mon choix ou celui de mes parents (Si Alexandra choisit l’allemand, elle sera dans une meilleure classe au collège, avait dit la maîtresse… raté !). En tout cas, j’ai commencé l’allemand et c’était plutôt sympa. J’ai toujours eu de bons professeurs et de bonnes notes. Quand l’anglais a débarqué dans ma vie – en quatrième – il ne l’a même pas tut de suite détrôné… Mais bien vite, mon allemand a stagné, car je ne le pratiquais pas et n’étais pas attirée par la musique ou la littérature des voisins. L’anglais, au contraire, m’a beaucoup plus plu, culturellement parlant. J’ai effectué deux voyages scolaires au collège, puis passé 10 jours dans une famille anglaise en seconde. Contrairement à mon niveau en allemand, mon niveau d’anglais a progressé très vite.

Lire la suite

Un week-end à Hambourg

IMG_7171

Fin mai, je suis retournée à Hambourg pour le week-end. Je dis retourner, car j’y étais déjà allée une journée en avril, mais le temps était mauvais et mon bras cassé me faisait vraiment mal. Ce n’était donc pas un très bon souvenir… Mais heureusement, avec du soleil et en bonne compagnie, j’ai pu redécouvrir la ville et l’apprécier à sa juste valeur ! Lire la suite

En Allemagne, tu ne…

Que vous alliez en Allemagne pour deux semaines, ou pour deux ans, il y a quelques petites choses à savoir avant de passer de l’autre côté du Rhin ! Je ne m’attarderai pas trop sur le culturel et ou relationnel pour parler plutôt de choses très pratiques. Alors, en Allemagne, tu ne…

  • Confondras pas piste cyclable et voie piétonne

Un classique en Allemagne ! Vélos et piétions se partagent le trottoir, les premiers à gauche, sur une bande rouge, les seconds à droite (en tout cas à Brême). Attention donc à ne pas vous trouver sur la mauvaise piste ! Vous risquez, au mieux, de vous faire klaxonner, au pire, de vous faire rentrer dedans. Les villes allemandes sont très bike-friendly et les Allemands sont nombreux à adopter ce moyen de transports (je les comprends, les transports en commun coûtent une blinde). Donc ça roule de partout ! Lire la suite

Mon stage FLE en Allemagne avec Erasmus +

En septembre dernier, alors que j’attaquais ma dernière année d’études et commençais à enseigner à Lille, je me suis mise en tête de trouver un stage pour valider le M2. Je voulais le faire à l’étranger, mais pas trop loin. Et puis, enfin pratiquer l’allemand (après des années et des années d’études…) me semblait être une bonne idée ! J’ai donc postulé auprès de nombreuses universités allemandes, dans leurs départements de Frankoromanistik, pour y être lectrice quelques mois. J’avais envie de mettre à profit mon bagage littéraire et de découvrir le milieu universitaire, plutôt que de tenter ma chance dans un Institut Français (il n’y a pas d’Alliance Française en Allemagne). Certains mails sont restés sans réponse, d’autres non. Ce fut le cas de ma candidature auprès de l’Université de Brême ! (Vous savez, cette petite ville tout au Nord de l’Allemagne, d’où viennent les animaux musiciens  du conte !). Lire la suite