Je pars en Serbie ! avec la bourse FLE du MAEDI

IMG_2683

Ça y est, c’est signé, plus de marche arrière possible: je pars en Serbie !

Il y a quelques mois (en mars, en fait), j’ai postulé pour une bourse FLE proposée par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International et Campus France (voici le site Internet). Je pensais depuis longtemps à ce programme, et regardais à chaque fois les postes proposés en me disant « l’année prochaine c’est pour moi ! ». Et cette fois-ci sera la bonne, je fais partie de la promo 2016-2017 !

Ce programme permet, à des étudiants en M1 ou M2 FLE, de partir pour une durée de neuf mois enseigner un peu partout dans le monde. On peut choisir entre coopération culturelle (donc être géré par l’Institut ou l’Alliance française sur place et donner cours en centre de langue ou en écoles) et coopération militaire (là, on dépend des militaires sur place et on enseigne généralement à des futurs officiers). Pendant neuf mois, nous sommes payés (plus ou moins bien selon des pays, mais rarement au-dessus du SMIC) et parfois logés. De plus, les frais de transport sont pris en charge par Campus France. La condition est d’être toujours inscrit en tant qu’étudiant pendant l’année, et de toujours dépendre de la l’assurance santé étudiante !

Pour ma part, j’avais postulé pour la Grèce (Université d’Athènes), pour le Monténégro (Université de Podgorica) et en troisième voeu, pour Novi Sad en Serbie (deux lycées et une université). J’ai été sélectionnée pour le troisième choix et j’en suis très contente ! Cela va me perdre de travailler avec un public que je ne connais pas (et que j’appréhende un peu…) : les lycéens ! Mais si j’ai choisi Novi Sad, c’est justement parce que le stagiaire enseigne dans des lycées ayant des filières bilingues franco-serbe. J’imagine (et j’espère !) que les élèves sont plus enthousiastes et motivés par la langue française que la moyenne. En plus des douze heures de cours entre les lycées et l’université, j’aurai six heures de coopération pédagogique avec l’Institut Français de Novi Sad. De ce qui m’a été expliqué, le but est de mettre en place des projets dans la région et dans tout le pays, de promouvoir l’enseignement du français dans des écoles, et d’autres trucs sympatoches. Bon, ça, c’est sur le papier ! J’ai lu beaucoup de témoignages d’ex-stagiaires désabusés car ils font le double d’heures d’enseignement prévues, ou bien se tapent des tâches pas franchement marrantes ni dans leurs compétences. Bon, le stagiaire actuel à Novi Sad a l’air content de son année, mais il m’a quand même dit par mail « chaque lieu a ses points positifs et négatifs que tu verras très vite, mais dans l’ensemble c’est positif »… Euh, c’est-à-dire ? Mais je ne m’inquiète pas trop ! (j’ai trois mois devant moi pour m’inquiéter de toute façon, alors autant ne pas commencer maintenant). Je vais être payée un peu plus de 500 euros par mois et logée en résidence universitaire. La vie n’est pas trop chère sur place, j’espère avoir de quoi voyager !

Ben oui car, si j’ai choisi ces pays là, c’est quand même dans l’idée de voir ce qu’il y a tout autour ! Les Balkans m’ont toujours attirée, tout en me faisant un peu peur je l’avoue. C’est tellement chargé d’histoire (et cibles de clichés) ! Mais les paysages ont l’air très beaux et ce n’est pas encore une région envahie de touristes occidentaux donc ça me donne plein d’envies de week-ends à droite à gauche ! J’avoue qu’Athènes avait l’avantage d’être au bord de la mer et Podgorica pas bien loin. Novi Sad c’est quand même bien plus loin, mais la Croatie est à côté ! Bref, ça promet de chouettes photos et de nombreux articles ! Je vais peut-être d’ailleurs bientôt commencer à faire du repérage et créer une petite liste de choses à voir/à faire pendant neuf mois. Si quelqu’un passant par ici connaît la région, je suis preneuse de tout conseil !

Il faut bien admettre que lorsque j’ai annoncé à mes parents et amis que j’étais sélectionnée pour la Serbie, les réactions n’ont pas été toujours très enthousiastes. J’ai eu le droit, entre autres, à « Mais tu es folles qu’est ce que tu vas faire là-bas ?! », ou encore « Mais attends les Serbes ce sont des sauvages ! » et autres « Mais quelle drôle d’idée… ». Bon, les clichés sur les Balkans et la Serbie en particulier sont tenaces (récente guerre et immigration obligent), mais j’ai aussi eu de chouettes retours de la part de ceux qui sont allés dans la région. Et bien sûr, je préfère me fier à ceux-là ! Il y aurait donc plein de choses à y voir et à y faire, les gens seraient bien plus courtois et chaleureux qu’on ne l’imagine, la bouffe pas mauvaise, etc. Hâte de découvrir tout ça sur place et de le partager ici ! En tout cas, en attendant, je finis mon stage à Brême, je profite de mes deux mois de vacances, et je commence à apprendre le serbe (grâce à l’adorable petit livre offert par mes adorables amis) !

Départ le 1er octobre !

Publicités

3 réflexions sur “Je pars en Serbie ! avec la bourse FLE du MAEDI

  1. ettoile dit :

    Ça va être une expérience enrichissante ! Bon courage et hâte de lire ton aventure.
    Du coup tu as fait la demande pendant ton M1 et tu pars et donc reprends ton M2 en revenant ? Ou j’ai mal compris ? XD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s