Université française vs université allemande

Je profite d’être dans les coulisses d’une université allemande pour comparer le système universitaire française à l’allemand. Vous seriez surpris de savoir lequel est le plus cool des deux !

Comme vous le savez peut-être déjà, je fais actuellement un stage d’enseignement du français langue étrangère en Allemagne, dans la très particulière Université de Brême. Particulière de par son allure et de par son fonctionnement… hippie ! (C’est pas moi qui l’ai dit !) J’ai fréquenté  pendant deux ans l’université française (L3 Lettres Modernes et Master 1 FLE), jamais en tant que professeur, mais y étudier m’a suffi pour noter bon nombres de différences entre les systèmes allemands et français. Pour la plupart, elles ont d’ailleurs été remarquées par les étudiants qui reviennent d’un Erasmus en France et avec qui j’en ai discuté. Je les partage avec vous ici:

France Allemagne
Un directeur / Une directrice de département influent.e Un directeur / Une directrice absent.e !* (je ne vous raconte pas les égos de profs surdimensionnés qui se prennent donc pour les mini-chefs, ni les réunions sans queue ni tête avec personne pour trancher…)
Des étudiants-élèves (qui doivent s’adapter aux profs, aux exigences, qui sont parfois infantilisés et rarement écoutés) Des étudiants rois ! (qui viennent ou ne viennent pas en cours, choisissent les modules comme ils veulent, sortent de classe à leur guise, voire vont travailler sur les terrasses en extérieur pour un travail de groupe sans jamais demander la permission…)
Des feuilles de présence en travaux dirigés, voire dans certains cours magistraux (et si les élèves ne viennent pas plus d’un certain nombre de fois, le cours n’est pas validé) Aucun contrôle des présences !*
Rien n’est mis en place pour que les étudiants puissent avoir une vie professionnelle (d’ailleurs, peu d’étudiants travaillent à côté de leurs études) Tous les étudiants travaillent et la fac facilite l’emploi des jeunes ! (d’où le non contrôle des présences et les nombreux jobs universitaires)
Un fonctionnement en année universitaire Un fonctionnement en semestre (je ne m’y fais pas, je passe mon temps à demander aux étudiants en quelle année ils sont…)
Une année universitaire qui se fait de septembre à juin, avec une petite coupure en décembre/janvier et une grande en été Une année universitaire qui se fait d’octobre à juillet, avec une grosse coupure l’hiver et une autre l’été (d’où l’importance des semestres)
Des partiels à la fin de chaque semestre Des partiels une fois par an, en juilletu
Une seule matière ou spécialité étudiée Deux matières étudiées (et elles peuvent être aussi éloignées qu’anglais et physique)
Des facs pas très high-tech Des facs plutôt high-tech (avec plateforme en ligne, tableaux interactifs, etc)
Un titre de professeur donné à des enseignants du secondaire comme du supérieur Un titre de professeur très important qui n’est donné qu’à ceux qui ont fait les deux thèses et passé toutes les étapes pour être prof de fac (en plus « Professor Doktor est écrit partout, sur les portes de bureaux, dans les e-mails etc)

*Les éléments marqués d’une étoile sont ceux qui, à ma connaissance, sont vrais pour Brême mais pas forcément pour toutes les autres universités allemandes.

Bref je ne ferai pas de conclusion: tel système est mieux, tel système est nul, ce n’est vraiment pas le but ! Mais en tout cas, je trouve le système allemand très sympa pour les élèves, qui leur permet vraiment d’avoir une autre vie que celle à la fac (d’où les études à rallonge que font bon nombre d’Allemands, ici étudier a plein d’avantages !) (et puis les frais d’inscription sont autant voire moins chers qu’en France). Par contre, pour les profs, je trouve ça parfois compliqué d’enseigner dans un milieu aussi laxiste, où on ne peut même pas sanctionner les élèves absents. C’est en tout cas le retour que j’ai eu de la part de pas mal de profs, qu’ils soient français ou même allemands ! Bref, l’université allemande ne correspond pas franchement au cliché qu’on peut avoir sur ce pays: rigueur et autorité n’y font pas légion !

Les photos sont celles de  Paris 1 Panthéon- Sorbonne de Paris (à gauche) et de l’Université Humboldt de Berlin (à droite)

Advertisements

2 réflexions sur “Université française vs université allemande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s